jeudi 21 février 2019

Antisionisme - antisémitisme


De mieux en mieux, la porte-parole du gouvernement de la république en marche, Aurore Bergé : ‘’ Israël met à profit l’antisémitisme en France ‘’

Affligeant – Comme depuis plusieurs décennies, ce fut la bonne excuse pour, une fois de plus, poignarder Israël Israël dans le dos, au lieu de confirmer que l’antisionisme et l’antisémitisme ne faisait qu’UN.
Pitoyable d’hypocrisie...que ne fait-on pas pour récupérer des voix, cela inspire qu’il faut par l’abstention, lors d‘élections, mettre fin à cette modalité jacobine de la représentation nationale CRAB.

Nouveau ?
Lors du dîner du Crif à Paris le 20 Février 2019 - « L’antisionisme est une des formes modernes de l’antisémitisme » a déclaré Emmanuel Macron.

ENFIN ! - Sauf que ce n'est pas nouveau, cet antisionisme commence au début des années 70 du siècle denier quand les islamo-gauchistes de l’époque braille à tout rompre, sur le pavé parisien lors d’une manifestation pro-palestinienne : ‘’ les juifs à Dachau ‘’

À présent, est-ce bien sûr que cette déclaration sera suivie d’actes ?

Après la déclaration de Macron devant le Crif, j’ai entendu Adrien Quatennens ‘’ s’inquiéter ‘’ de savoir s’il sera toujours possible de critiquer la politique israélienne. | RIRE ]
Encore un démagogue membre de la France insoumise à géométrie variable qui ne veut pas surtout pas dire afin de ne pas inquiéter une bonne partie de son électorat que l’antisionisme, depuis une cinquantaine d’années, c’est la forme la plus aboutie de l’antisémitisme. - CRAB

Suite : L’antisionisme est la forme la plus aboutie de l’antisémitisme
http://laicite-moderne.blogspot.com/2019/02/breves-fevrier-2019.html




4 commentaires:

  1. L'être humain est la nature et en même temps une petite partie de la nature. La poésie dit l'essentiel avant que la philosophie ne s'en mêle.
    Dans toute l'histoire de la vie spirituelle de l'humanité il n'y a jamais qu'un seul créateur, le poète, et un seul miracle, la musique.
    Nous ne sommes pas de '' passage '' sur terre, mais un temps sur terre, on n'a une deuxième vie quand on n'a compris qu'on n'en qu'une puisque la mort est absence de sensation.
    Nos ancêtres gallo-romains avaient le sens de l’honneur, la question qu’ils n’auraient pas manquer de poser urbi et orbi : Pourquoi un cadavre n’a jamais donné de conférence de presse ni ne s’est jamais plaint de l’autopsie ?

    RépondreSupprimer
  2. Au regard l’actualité dans le monde, le pessimisme n’est pas pour autant l’unique posture raisonnable, lequel imagine toujours le pire pour justifier le « choix » de ne rien faire de positif – pour certains, c’est de courir le risque de se paralyser ou pour d’autres, quels que soient les évènements ou circonstances les plus singulières en cours, le meilleur moyen de justifier une indifférence ou encore une passivité coupable.
    Le constat même dramatique ou tragique, en obéissant à la pulsion de vie, se contrecarre habilement afin de mieux servir toutes les forces positives lesquelles actées contribuent à faire évoluer nos sociétés – qui a t-il de plus acuité que le rire, spécifiquement l'humour noir, ou la création artistique ?

    RépondreSupprimer
  3. Avoir toujours présent à l’esprit que la " radicalisation non violente " observée montante depuis les années 80 du siècle dernier est le " terreau " du terrorisme islamiste.
    .
    En France, depuis 1990, l’augmentation massive, en nombre et en gravité, des actes antisémites, qui tire vers le haut le total des actes racistes est due essentiellement à une majorité issue de l’immigration arabo-musulmane ou turc observée par les lanceurs d’alertes les plus lucides.
    .

    RépondreSupprimer
  4. Critiquer les religions, c'est défendre la raison en tant qu'expression de l'intérêt commun quelques soient les convictions intimes de chaque personne, et l'islam ne doit pas être épargné. Le clonage des esprits par la religion est la pire des pollutions, sans compter que l'invention monothéisme est la racine du pire des sectarismes, lequel va dans les textes '' sacrés '' des trois religions jusqu'à sacraliser la haine des femmes, la haine des homosexuels, le racisme, la haine de l'athéisme et encore bien plus la haine des athées, sans omettre de rappeler la sacralisation de l'esclavage et la traite des esclaves.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.