jeudi 20 juin 2019

Vérité, dignité, espoir.



Je cause, tu causes, il cause.

« La “une” de Charlie va faire parler, je ne la montre pas, elle est censurée sur notre antenne pour le moment », a lancé sur CNews, l’animateur Pascal Praud, lequel revendique cependant un côté « anar ».

« C’est bizarre : les gens se réclament de la liberté d’expression, sauf quand ils se sentent concernés » Rappelle Riss le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo

Ouais, un côté Pascal Praud « anar » comme moi je suis curé, je me souviens, il n’y a pas si longtemps l’avoir vu et entendu pousser des cris de vierge effarouché à la lecture de l’excellent pamphlet de Michel Onfray dans le traitement qu’il avait réservé à l’impudique, arrogant et infantile Macron adorateur devant Brigitte de deux beaux corps aux torses bien luisants de deux charmants garçons aussi bien connus des services de police que son grand ami Benalla.

Bref, chacun l’aura compris, nul ne pourra confondre le curé Pascal Praud avec Jean Meslier sinon que deviendraient les Christophe Barbier ou Ruth Elkrief agitateurs politiques suffisamment pro-américanisés au point, à l’antenne, de laisser accroire cette idée saugrenue que les américains sont, en 44, venus libérer la France.

Mitterrand le chantre de l’espoir était un macronien avant l’heure, c’est lui le résistant de la 25e heure qui le premier fit des américains de grands sauveurs venus libérer notre pays, comme il doit, dans sa tombe, se frotter les mains quand dans le même temps le Général de Gaulle réaliste, pragmatique, drapé dans sa dignité de grand chef d’État menace de revenir rétablir l’Histoire dans sa plus réelle-vérité.... pour l’honneur de la France.
CRAB

Suite : L’édito de...

1 commentaire:

  1. Réponse de Charlie Hebdo :

    Le journal satirique profite de sa réponse au journaliste pour expliquer le dessin qui a beaucoup fait parler.
    Cachez cette Une que je ne saurais voir. La semaine dernière, la Une de "Charlie Hebdo" consacrée au coup d'envoi de la Coupe du monde féminine de football, symbolisé par un sexe de femme en gros plan au centre duquel se trouvait un ballon rond, a fait beaucoup parler. Y compris sur les plateaux télé. Sur CNews, Pascal Praud en a débattu dans "L'Heure des Pros" en refusant de montrer la Une complète. "Elle est censurée sur notre antenne", a affirmé le journaliste sans ciller.
    .
    "L'analyse d'un dessin est un exercice périlleux"
    Une attitude sur laquelle le journal satirique a choisi d'ironiser dans son numéro paru cette semaine, à travers un billet intitulé "Pascal Praud n'aime pas le clito". "L'analyse d'un dessin est un exercice périlleux, mais décrypté par quelqu'un qui ne le comprend pas, cela devient presque de l'art", note la rédaction, qui s'interroge quelques lignes plus tard : "Pascal Praud connaît-il l'emplacement du clitoris ?".
    .
    Et "Charlie Hebdo" de poursuivre : "On peut en douter, lui qui explique aux auditeurs de RTL (station sur laquelle il présente "Les auditeurs ont la parole"), privés de visuel, qu'un ballon est 'quasiment en train de rentrer dans le se-xe de la femme'. Alors, Pascal, pour ta gouverne, rien ne rentre dans un clito. Par ailleurs, ce que tu vois sur ce dessin, là, tout en haut du se-xe, n'est autre qu'un clitoris, justement, caricaturé en ballon de foot. Grossi exagérément, on te l'accorde, mais c'est une ca-ri-ca-tu-re", insiste l'hebdomadaire, qui moque au passage la façon qu'a le journaliste de CNews de prononcer le mot "sexe".
    Pour démonter les accusations de sexisme, le journal satirique a choisi de publier en complément des Unes passées, cette fois sur le thème du football masculin avec par exemple une couverture du 13 juillet 2016 représentant Antoine Griezmann en vibromasseur. Enfin, une sélection de réactions des lecteurs de "Charlie Hebdo", toutes négatives, est également proposée, fautes d'orthographe à l'appui, comme celle d'un chef d'entreprise nommé Alain : "J'espère que pendant ce mois où vous boufferez du foot féminin, vos épouses auront le temps de vous cocufier pour oublier d'avoir des maris aussi cons".

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.