mercredi 15 juin 2011

Assemblée Nationale – Juin 2011

Éraste et éromène

Liminaire

'' L'homosexualité '' dans l'antiquité

Le terme '' homosexuel '', dans notre époque '' moderne '' désigne les personnes qui ont des rapports, relations amoureuses entre personnes du même sexe

Cette distinction était inconnue de l'Antiquité où les individus sont spontanément bisexuels, avec des préférences individuelles plus ou moins prononcées
Les historiens rapportent qu'Alexandre le Grand aurait eu pour compagnes plusieurs centaines de femmes et seulement deux hommes

Sommes toutes dans l'antiquité où le terme homosexuel n'existait pas les critères d'appréciations des différences étaient moins simplificateurs, moins réducteurs que la distinction erronée d'une catégorisation des personnes en deux groupes

Assemblée Nationale
[ Juin 2011 ]
Quand l'habit de député fait le moine ou l'imam

La nature nous à fait don, légué, permis la délicieuse aventure, le dieu et le diable des croyants par le biais du mariage ont inventé l'amour contractuel et les disputes conjugales

À présent ces mêmes cénobites de l'Assemblée, pétris d'humanité ne veulent pas que nos amis les homosexuels puissent faire les mêmes erreurs ou connaître les mêmes déboires
C'est ce que l'on appelle faire allégeance à l'utopie, l'illustration que la charité chrétienne et la compassion mahométane sont éternelles



Musée du Louvre

Crab - 15 Juin 2011

Notes
Sandra Boehringer, L'Homosexualité féminine dans l'Antiquité grecque et romaine

Suite sur la page

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.