mercredi 10 octobre 2012

Le jubilé de Poutine et de son Patriarche


10/10 11
Une des trois Pussy Riot remise en liberté
A l’issue du procès en appel, ce matin à Moscou, des trois membres des Pussy Riot, une des accusées, Ekaterina Samoutsevitch, a été remise en liberté. Sa peine a été commuée en condamnation avec sursis

En revanche, la condamnation à deux ans de travaux forcés pour “hooliganisme” et “incitation à la haine religieuse” des deux autres membres du groupe punk – Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina – a été maintenue et confirmée

Ce matin au cours l'audience, les trois jeune femmes ont réitéré leurs excuses à ceux qui ont été choqués par leur action. Elles ont réaffirmé que leur geste était « politique » et dirigé contre M. Poutine. « Nous n'avons pas voulu offenser les croyants », a déclaré Mme Samoutsevitch

[ « Si cela a été le cas, nous nous en excusons», a-t-elle ajouté. «Nous sommes toutes les trois innocentes, nous sommes en prison pour nos opinions politiques», a renchéri Maria Alekhina, qui a réclamé elle aussi sa remise en liberté
La troisième prévenue, Nadejda Tolokonnikova, a également déclaré qu'elle était prête à s'excuser si elle avait offensé des croyants. Mais «un repentir est impossible car ce serait reconnaître que notre action était antireligieuse, ce qui n'est pas le cas», a-t-elle souligné fin de citation ]

Le dossier complet à partir de la page :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.