vendredi 3 janvier 2014

Kateb Yacine


Kateb Yacine
considéré comme l’un des fondateurs de la littérature maghrébine moderne de langue française, initiateur aussi du renouveau du théâtre algérien en arabe parlé. Il meurt de leucémie à Grenoble en octobre 1989


Publié par MEDIATERRANNEE - Le journal de la méditerranée
Kateb Yacine: un testament-dénonciation enflammé contre les religions et le silence soumis des intellectuels
31/12/2013
En 1989, l'écrivain algérien Kateb Yacine, très gravement malade, se savait condamné. Peu de temps avant sa disparition, il livre aux étudiants  et intellectuels algériens un message d'alerte et de mise en garde contre les graves dangers que les religions représentent pour les sociétés et les individus.
Un vibrant appel en forme de testament où il laisse éclater sa colère contre la léthargie voire la soumission des intellectuels et leur renoncement à la parole, critique, et subversive, une parole de liberté qui pourtant définit leur statut même:
" Si je devais délivrer un testament, c'est ma haine des religions. Ce qui a esquinté  le monde, ce qui m'a esquinté et ce qui vous esquinte, c'est les religions. Attention à ça ! Attention à ça ! Ceux qui jusque-là se faisaient passer pour des communistes, des socialistes, etc, pourquoi ils baissent les bras ? Pourquoi ils ne parlent pas? Pourquoi ils ne crient pas ? Pourquoi ils ne dérangent pas ? Pourquoi est-ce que les carcans et les bandes criminelles nous mènent à la perte ? Et alors ? Les intellectuels, les gens qui pensent etc, qu'est-ce que vous faites de vos pensées ? de la brioche ? Et alors ? et alors ? Debout ! Y a pas de bon dieu. Et si y a un bon dieu, c'est vous. Mais alors, debout ! "
Plus de deux décennies plus tard, et après des centaines de milliers de victimes du terrorisme religieux, cet appel reste plus que jamais d'actualité.
Les gens qui " pensent " ne font toujours pas entendre leur voix, n'osent pas utiliser les mots, renoncent au pouvoir des mots capables de vaincre celui des armes assassines.
Libérer la parole avec résolution et courage, interroger les consciences, imposer l'esprit critique, pour vaincre l'obscurantisme...
Fin de l'article

Vidéo :

( sans langue de bois ) Plus qu'un appel, un excellent plaidoyer, '' jeté '' à la face de tous les chantres du relativisme culturel ou partisans sans nuances du communautarisme prompts à ranger tous les arabes dans la case croyants, pire encore, d'en faire des musulmans biologiques
Un cri de colère que tout démocrate et républicain se doit d'adresser à tous ceux qui se réfèrent au coran, à tous ceux qui ont le culot sans avoir lu le coran de traiter de racistes* ( *toutes personnes légitimement islamophobes ) ;
falsificateurs dont le passe-temps favori consiste à diffamer toutes les personnes qui, à la lecture des sourates du coran, ont observées que les trois quart de ce texte est toxique, d'une dangerosité sans égale parmi les religions ( ce qui ne dédouane pas les autres religions de leur pouvoir de nuisance - à titre d'exemple : l'impact sur les lois civiles en Europe dans des pays où la laïcité est quasi-inexistante, notamment dans la Pologne, l'Espagne ou l'Irlande )
Michel Onfray après la chrétienté a de bonnes raisons de penser que l'islam disparaîtra, nulle personne un peu sensée ne peut en douter, mais rien n'interdit, pour le bien de l'humanité, de donner quelques bons coups de pouces pour en finir au plus vite de cet intérêt malsain porté à un texte infantile et égoïste
Crab - 3 Janvier 2014

Suites :
Ou sur :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.