mercredi 4 mars 2015

Mixité sociale


Les politiques publiques menées " depuis 30 ans ", n'ont pas permis d'éviter " la relégation, le regroupement ethnique, religieux " ni permis " la mixité des populations ", selon Manuel Valls
Certes, c'est la preuve que la mixité sociale ne naît pas d'elle-même, il n'est nul besoin de le démontrer, compte tenu que toutes les enquêtes font apparaître que dans certains quartiers, quelques soient leurs origines les habitants sont pratiquement tous locataires dans des logements sociaux ( HLM ou similaires )
Mais ce serait passer à coté du sujet, je cite à nouveau Manuel Valls : '' Il faut une politique du peuplement pour lutter contre la ghettoïsation, la ségrégation." - Fin de citation
L'argument tenu par certains des habitants qui consiste à dire qu'il ne faut pas chercher à peupler différemment le quartier ou la cité, en avançant que parmi ces habitants pour la plupart d'origines étrangères ou immigrés de fraîches dates il y a parmi tous ces gens la classe moyenne de demain, que la mixité sociale en découlera, se fera « naturellement », est un argument est à la fois vrai et faux
Vraisemblablement il y aura des jeunes qui, en effet, appartiendront à la '' classe moyenne '', mais il s'empresseront de quitter le « quartier » comme tous les autres de la '' classe moyenne '' avant eux, donc rien ne changera globalement dans le quartier
Progressivement ces cités, « naturellement » sont devenus des « quartiers » de relégation pour de grosses parties de populations immigrées ou issues pour la plupart d'une immigration du même niveau de « pauvreté », quand il aurait fallut, et c'est pourtant ce qu'il convient, à notre époque plus que jamais, de faire une pause pour ramener l'immigration à presque zéro*1 pendant les deux ou trois décennies à venir - - cependant, il faut maintenir et développer Erasmus -
*1 : trop de chômeurs trop de mal ou de pas logés du tout, ect...
La mixité sociale dans chaque quartier, sans prendre des mesures discriminatoires de peuplement de l'existant
Un peu partout, dans les quartiers de nos villes ou banlieues de notre pays, l'expérience de déconstruction-reconstruction par la réalisations de : logement sociaux, de logements en location accession à la propriété, de logements locatifs intermédiaires et de logements en copropriété et des équipements publics adaptés à permis l'émergence d'une réelle mixité-sociale au point de rendre méconnaissable un site occupé auparavant par des ensembles plus connus sous la désignation de « cités dortoirs » qui étaient exclusivement destinés à une population modeste - Crab - 5 Mars 2015
°
Suites : Urbanité
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/05/urbanite.html
ou sur
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/urbanisme-2013/



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.