vendredi 2 février 2018

Affaire Ramadan


" Affaire Ramadan "
À mes yeux le DROIT prime sur l’opinion - aucune parole n’est sacrée, je peux être amené à critiquer un attendu judiciaire, surtout si je ne suis pas d’accord avec une décision de justice ou constitutionnelle ( ce qui est assez rare )
Cependant, je ne m’interdis jamais de critiquer les commentaires souvent venimeux émanant de spécialistes du genre ( y compris ceux tenus par des défendeurs ) sur les " affaires " sexuelles ou autres

Récurrent dans notre société, à la manœuvre le féminisme porcin médiatise depuis longtemps déjà une lutte idéologique à géométrie variable ; depuis hier, par exemple, je peux observer que nos « féministes porcin ou victimaire ou encore doloriste » qui sans l’ombre d’une hésitation assaillent le " blanc puissant " suspecté de harcèlement ou de viol ne fondent pas comme une ou un seul féministe sur " l’affaire Ramadan ", ni avant ni depuis sa mise en examen - [ chercher l’erreur ] - CRAB -

Rappel des fondamentaux par Annie Sugier
http://crab.painter.free.fr/textes/ESPRIT_L.pdf

Suite :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/02/feminicide.html






1 commentaire:

  1. D...a-A..e M......y, vous me reprochez de m’en prendre à des féministes quand dans cette période difficile pour les femmes les féministes n’ont pas besoin d’être divisées.
    .
    Démocrate et républicain laïque, je défends le féminisme universel qui n’est ni porcin – ni victimaire – ni doloriste contre un pseudo féminisme défendu par des " égéries " parfois très médiatisées assez souvent proches ou membres de partis politiques ou des militantes d’associations jusqu’aux plus incongrues qui tentent de faire oublier que le patriarcat est sacralisé par les trois religions abrahamiques ou encore et surtout tentent d’effacer de l’actualité que, chaque année, ce sont moins de 150 hommes sur des millions d’hommes qui tuent leurs compagnes ( sans jamais dire un mot sur les femmes qui tuent leurs compagnons )
    .
    S’ajoute l’insupportable demande faite par ces pseudo-féministes aux hommes de s’engager dans le féminisme leur évitant ainsi de se poser la double question : la première qui transmet les « valeurs patriarcales », les hommes, seulement les hommes ou les femmes et les hommes ? La deuxième : N’est-il pas primordial de réfléchir sur la frustration pas que sexuelle qui non critiquée est à l’origine des pires dérives sexistes et autres ?

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.