jeudi 22 février 2018

Féminisme victimiste


Il n'y a pas de problème
Il n'y a que des professeurs.
Jacques Prévert


N’est pas matheux qui veut
" un homme sur deux ou sur trois est un agresseur ", dixit Caroline De Haas égérie du féminisme binaire ( victimiste ) - championne Facebookienne en mathématiques et logiques, mais aussi docteur émérite de l’élargissement des trottoirs, en zone musulmane, du quartier de la Chapelle-Pujol à Paris

Alerte - on me dit à l’oreille qu’elle n’est pas agrée par la Fédération Française des J M L, que, de toutes façons, elle a peu de chance d’être retenue pour participer aux épreuves de qualifications de sudoku ou de jeux de grilles

Le volume d'une pizza de rayon z et d'épaisseur a est : pi.z.z.a

Orchidoclaste
Caroline et les maths, c’est tout un poème, un poème féministe de boudoirs chargé de sens dualistes aussi platoniciens que, en Occident, les vieux mondes usés et presque disparus ;
il est bien difficile de faire mieux que cette " amatrix de la pizza " qui dans son « admirable sens de la légitimité », intensément, fait penser à Caroline De Haas rendue à son meilleur niveau de fonction monotone, cela se voit et s’entend..., vidéo :
http://blvids.free.fr/Caroline_aime_les_pizza.mp4

Suite : Féminisme - Laïcité - Humour noir - Censure
https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/02/feminisme-laicite-humour-noir-censure.html



5 commentaires:

  1. Ne jamais être en reste d’un peu d’humour : L'avocate, la docteure et la mathématicienne
    .
    Une avocate, une docteure et une mathématicienne discutent des mérites respectifs d'avoir un mari ou un amant.
    L'avocate affirme de manière péremptoire: " Un amant, c'est à coup sûr préférable. Si vous avez un mari et qu'il veut divorcer, c'est une accumulation de tracas et de démarches infinis avec les hommes de loi."
    .
    La docteure plus circonspect fait remarquer qu'en restant fidèle à son mari, l’épouse choisit la voie de la sagesse. Cela diminue son stress et par conséquent c'est bon pour la santé.
    .
    La mathématicienne, à la fois cynique et un peu polard leur rétorque:" Vous avez tort l'une et l'autre. Le mieux est d'avoir l'un et l'autre. Quand vous faites croire au premier que vous êtes avec le second et au second que vous êtes avec le premier, alors vous avez un bon moment pour faire des mathématiques."

    RépondreSupprimer
  2. Caroline à encore frappé
    Depuis le Temple consacré au féminisme victimaire, en quittant les réseaux sociaux, juchée sur le trépied, la pythie Caroline De Haas prise d’un vertige a rendu son oracle : « Je le dis donc aux agresseurs et à leurs alliés avec beaucoup de sérénité, de détermination et d’enthousiasme : votre temps est bientôt révolu. » - Lénine va faire la gueule et la poursuivre pour plagia

    RépondreSupprimer
  3. S’il existe de multiple masculinités comme il existe de multiple féminités, il est avéré que le féminisme qui ne connaît pas la couleur de la peau est envers et contre tout universel ainsi que tout bien pesé la laïcité sans adjectif.

    RépondreSupprimer
  4. À l’attention de V......e
    OUI, il existe un Féminisme imbécile qui refuse d’admettre qu’il y a de multiples masculinités comme il y a de multiples féminités* et qui ne se privent pas d’enlever aux hommes leur humanité. ( voir l’odieuse campagne affichée, ces jours-ci, dans le métro parisien ).
    * - qu’ont-elles à envier à certains des hommes les Christine Boutin, les Ludivine De La Rochère ou des Frigide-Barjot et j’en passe car il y a pléiade...dont à présent ce néo-féminisme qui n’est rien de plus qu’une idéologie de basse zone.
    Certains parmi les analystes parlent de néo-féminisme, mais qu’il faut associer à un féminisme victimiste, doloriste aux antipodes du féminisme universel qui en outre pour ce dernier au moins ne connaît pas la couleur de la peau.

    RépondreSupprimer

  5. J'ai connu tous les aspects de la violence envers la femme, mais je reste confuse sur cette question. D'un côté les femmes doivent apprendre à parler de leur traumatisme, de l'autre il ne faut pas s'enfermer dans le rôle de victime."Asli Erdogan
    Physicienne atomiste, romancière et journaliste turque – Asli Erdogan exilée à Francfort, elle est accusée de " propagande terroriste " et encourt la " réclusion aggravée " en Turquie.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.