vendredi 23 février 2018

La Séduction


Qu’est-ce qui prouve que Pandora n’a pas tenu la boite bien fermée, faut-il croire les fake-news de l’époque exclusivement rédigés par des mâles pré-platoniciens ou pré-aristotéliciens ?

Cependant je me suis laissé dire que plus près de nous la boîte aurait été ouverte par des personnalités connues du grand public, elles sont autant de figures platoniciennes ou aristotéliciennes - duelle, binaire, victimiste - doloriste, chacune de ces militantes se singularise, se mobilise à partir du fait de société qui lui est le plus cher pour occuper les écrans – routinière parmi les plus médiatisées : Christine Boutin, Caroline de Haas, Clémentine Autin, Ludivine de La Rochère, frigid Barjot, et parfois Marlène Schiappa dont la réaction à certains faits de quartier laisse fortement à désirer ect. ect.

Dans une société ou l’urbanité prime sur les idéaux mortifères le plaisir est la racine de la morale
Ne pas savoir ce qu’il a dans la boite de Pandora, qu’importe sa signification car ce qui compte, c’est ne pas céder à l’ordre moral ou à la religion - ne pas être soumis à la pensée commune, rampante qui finit par être dominante alors qu’elle est rampante - c’est avoir une foi inébranlable dans le réel – ne pas s’aliéner en s’enfonçant dans le déni d’un trait majeur de la condition humaine marquée, incarnée par la complexité du désir

Un peu de fantaisie, un peu de liberté
Délivrée d’avatars négatifs qui sont autant d’agencements de la tromperie pour revenir au sens premier, voire originel de La Séduction : susciter l’amour pour, puisque la sincérité se déplace, vivre des amours – vidéo :
http://blvids.free.fr/S%C3%A9duire.mp4

[ jouir sans se nuire ni nuire à autruiÉpicure ]
Le temps est venu de réhabiliter La Séduction, de la requalifier au féminin et au masculin pour la mettre hautement en valeur, sinon - sans réaliser généralisé un féminisme libertin, il n’y aura jamais d’égalité femmes-hommes - CRAB

Suite : Dis-moi Vénus, quel plaisir trouves-tu à faire cascader la vertu. - la belle Hélène - Offenbach -
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html



4 commentaires:

  1. La mort est absence de sensation.
    Platon aurait dû entrer en psychanalyse. L'esprit et le corps sont inséparables puisque nul n'a jamais entendu l'esprit d'une personne faire des commentaires après sa mort. mort physique - mort de l'esprit.

    RépondreSupprimer
  2. Il n’y a pas de masculinité universelle, mais de multiples masculinités, comme il existe de multiples féminités. - Quand aux patriarcats sacralisés par la religion, hélas, ce sont majoritairement des femmes qui se chargent de le transmettre aux enfants, notamment dans les milieux musulmans plus qu'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  3. Les hommes préfèrent les blondes, non, non et non, les hommes préfèrent les femmes sûres d’elles.
    Nouvelles femmes indépendantes et sûres d’elle, à la fin du XIXe siècle, quand les femmes ont commencé à faire de la bicyclette à pédale, les prêtres, pasteurs ou les puritains la tête pleine de petits vélos sont partis en guerre contre le cycle de la débauche, alors que la majorité des hommes regardaient çà avec excitation.

    RépondreSupprimer
  4. Les hommes préfèrent les blondes, non, non et non, les hommes préfèrent les femmes sûres d’elles.
    Nouvelles femmes indépendantes et sûres d’elle, à la fin du XIXe siècle, quand les femmes ont commencé à faire de la bicyclette à pédale, les prêtres, pasteurs ou les puritains la tête pleine de petits vélos sont partis en guerre contre le cycle de la débauche, alors que la majorité des hommes regardaient çà avec excitation.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.