dimanche 13 mai 2018

Despotisme et Liberté


Attaque au couteau à Paris

Despotisme et Liberté
Depuis la nuit des temps les despotismes orientaux Mésopotamien et des petites cités de la Méditerranée sont devenus les modèles de tous les conflits ultérieurs en Occident
Entre Est et Ouest, dans le conflit entre despotisme et liberté, ce sont les assauts théocratiques musulmans contre la démocratie ou la liberté ou encore les libertés individuelles qui font l’actualité

La haine du non-musulman
Dans les pays dominés par des musulmans, au nom de leur prophète et de leur religion de paix et d'amour, ce sont des musulmans qui saccagent les lieux de cultes des non-musulmans, persécutent, assassinent ou emprisonnent plus particulièrement les athées ou les femmes insoumises

Paris
Le musulman qui avec son couteau a tué un passant et blessé quatre personnes samedi soir dans le centre de Paris avant d’être abattu par les forces de l’ordre était né en Tchétchénie

Rappel des faits
Mais depuis le début des années 90 du siècle dernier les attentats islamistes systémiques perpétrés, dans notre pays, quand ce n’est pas au nom du peuple palestinien ou d’un antisémitisme séculaire contre les français juifs, contre l’ensemble de nos compatriotes au nom de l’islamisation en marche en Algérie, c’est au nom de Allahu akbar que le terrorisme assassine aveuglément dont lattentat exécutés samedi dernier 11 Mai dans le quartier de l’Opéra en est, une fois de plus, la pénible illustration - mais ainsi qu’à l’accoutumée, selon le dire émanant de personnalités très médiatisées ( les mêmes inévitables ) ces attentats n’auraient rien à voir avec l’islam, ce qui ainsi rabâché, d’une année sur l’autre, évite la critique des idéologies islamistes générées par une religion de « paix et d’amour »

Déséquilibrés ou terroristes
Qualifier de déséquilibrés les auteurs d’attentats femmes ou hommes c’est tenter de faire prendre pour de la folie la malfaisance islamique car, dès le plus jeune âge, sans l’endoctrinement dans la religion par sa famille et un environnement qui se fanatise ou se radicalise nul ne deviendrait un terroriste musulman - ( à quelques exception près )


Laxisme des pouvoirs publics
« Une attaque lâche et barbare qui ne peut se réclamer d'aucune religion et que nous condamnons fermement », a abondé la grande mosquée de Paris sur Twitter afin d’éviter le débat sur les origines et les raisons du fanatisme
Selon le porte-parole du gouvernement, malgré depuis deux ans le fichage S de ce musulman " il n’y a pas de moyen, malheureusement, d’empêcher ce type d’événement " - hors rien n’est plus faux, des moyens il en existes, plus particulièrement en commençant à l’école par enseigner le fait athée en contrepartie du fait religieux - CRAB -

Suites : Antisémitisme en 2018
https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/antisemitisme-en-2018.html

Suites 2 : Les autruches de l’islamisme
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/09/les-autruches-de-lislamisme.html



8 commentaires:

  1. Stef B
    Je comprends votre point de vue et constate à nouveau cette opposition philosophique entre athées et religieux. Quand les athées disent que tout se mérite au courage et à l'engagement collectif ou personnel, les religieux répondent compassion et partage.
    On sait bien que les extrémistes musulmans en France sont énormément influencés par les religieux qui pullulent dans leurs pays d'origines. Or pour appaiser les tensions, ne faudrait il pas faire un pas les uns vers les autres, plutôt que de chercher à radicaliser le conflit?
    À la suite des Printemps arabes, l'Allemagne avait essayé de mettre en place un plan économique (comme le plan Marshall en son temps) afin de pérenniser ces révolutions et de renforcer les entreprises locales. Réponse européenne (et française): niet de chez niet....
    Ok beaucoup de choses passent par l'éducation en France mais qu'en est il de celle des pays musulmans qui ont vainement essayé de s'en sortir?
    Notre réponse : débrouillez vous!!!
    A mon avis ce n'est pas la bonne, et on reçoit aussi, à travers ces attentats, les réponses à notre égoïsme (athée !).
    Je ne dis pas qu'il faille tout leur apporter sur un plateau d'argent, mais de l'aide financière et structurelle (si possible sans arrière pensée, voire le système ultra-corrompu de la France-Afrique....) ne ferait pas de mal.
    .

    +Stef B - Je ne vois pas en quoi l'égoïsme est athée puisqu'un athée sait que s'il fait bien ou mal il ne sera ni récompensé ni puni. CRAB

    RépondreSupprimer
  2. Stef B
    je ne dis pas que l'égoïsme est athée. Je dis que les athées sont plus égoïstes que les religieux. C'est un peu différent.
    Les religieux, même s'ils partagent par rapport à leurs croyances (et donc craintes) et donc aussi avec arrière pensées, sont moins matérialistes.

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi, ce qui caractérise l’athée et l'athéisme, en référence à l'immanent, c'est la recherche permanente de l'éthique par le biais du débat contradictoire et non la tentation d'imposer par l'endoctrinement une idéologie matérialisant la volonté de domination car la liberté d'expression ne s'arrête pas là où commence la religion. CRAB

    RépondreSupprimer
  4. Stef B - je comprends bien... Mon premier com est plus une tentative de solution qu'une vérité absolue. Au point où on en est, je pense que ça pourrait apaiser les choses, sans les résoudre totalement.... Ça va de soi.
    Notre Monde qui part à vau l'eau politiquement et écologiquement mérite bien une sérieuse rustine. A moins qu'une nouvelle guerre mondiale soit préférable?
    Mais je suis tout sauf un va-t-en-guerre ! Stef B

    RépondreSupprimer
  5. Suites des commentaires :


    Crab Crab2
    +Stef B L’expression « vivre-ensemble » au lieu de « construire ensemble » est un marqueur majeur du refus de l’universalité ou de la volonté communautariste de maintenir l’inégalité femmes-hommes.
    22 h

    Stef B
    +Crab Crab2 Je trouve que c'est un peu exagéré. Moi aussi, je ne crois pas au "vivre-ensemble" parce que tout le monde cherche à s'élever socialement. Et les strates sociales sont générées de manière quasi volontaires. Il est par exemple légitime pour des parents riches et ayant réussi de vouloir faire en sorte que leurs enfants reçoivent une excellente éducation, loin de tout quartier chaud ou de toute école mal fréquentée. C'est aussi naturel que la volonté de vivre dans le confort.
    Par contre, je ne vois pas bien en quoi le "construire-ensemble", qui recèle effectivement une notion de partage supplémentaire par rapport au "vivre-ensemble", serait un marqueur de l'égalité hommes-femmes..??
    J'ai bien peur que les préceptes des religions soient malheureusement encore plus forts que ce "construire-ensemble".
    13 h
    .
    Crab Crab2
    +Stef B '' Construire ensemble signifie participer à la recherche de l'éthique - un exemple l'égalité femmes-hommes est une valeur universelle - mais dans l'actualité non respectée par des franges de populations... Les religions? 63% de nos compatriotes sont sans religions et 64% des 16 à 29ans se déclarent athées.

    RépondreSupprimer
  6. 63% de nos compatriotes sont sans religions et 64% des 16 à 29ans se déclarent athées - pourtant le pouvoir ne respecte pas la laïcité car il refuse l'enseignement à l'école du fait athée en contrepartie du fait religieux.

    RépondreSupprimer
  7. L'islam générera le terrorisme et l’inégalité femmes-hommes aussi longtemps qu’il n’existera pas une relation privée entre le musulman et son Dieu, et non pas une relation de groupe comme c’est le cas de nos jours.

    RépondreSupprimer
  8. Les dérives de la presse
    Citation : Depuis quelques jours, la bien-pensance a adopté une nouvelle cause : le retour des Français et des Françaises partis faire la guerre en Irak et en Syrie. Libération est en première ligne de ce mauvais combat, utilisant ses armes habituelles : arrogance et mauvaise foi. En publiant un article assez sidérant, ce journal veut à toute force faire pleurer dans les chaumières sur le sort d’une djihadiste partie en Syrie en 2016. C’est-à-dire lorsque l’on savait tout de l’invraisemblable barbarie qu’imposait là-bas l’organisation qu’elle a rejointe. Le texte est accompagné d’un dessin présentant Mélina Boughedir comme une pauvre petite chose brutalisée par la soldatesque. Monsieur le directeur de la publication Joffrin, cet aplomb dans l’inversion des faits et des responsabilités est simplement obscène. Jusqu’à nouvel ordre, on sait que Madame Boughedir est, en toute connaissance de cause, partie rejoindre les bandes d’égorgeurs. Régis de Castelnau
    .
    J’approuve sans réserve ce commentaire car dans notre pays il y a deux journaux qui se distinguent plus particulièrement : l’un ‘’ Libération ‘’ qui n’est plus de gauche mais proche des islamistes et l’autre ‘’ Le Monde’’ pro-Erdogan ou pro-turc. CRAB.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.