dimanche 3 juin 2018

Interdit d’être femme

Qui ne craint pas le ridicule n’est pas français
« Un Afghan qui rêve de vivre en France est davantage français qu’un Français qui fait tout pour l’en empêcher » Yann Moix


Une fois de plus, ça se passe en France
Pour le journal en ligne ledauphine.com, c’est un simple " FAITS DIVERS "

Citation :
Mercredi soir, dans un train qui faisait la liaison entre Paris et Dijon, une femme a été insultée, puis frappée aux jambes, rapporte Le Bien Public.

Deux hommes s’en étaient pris à une Dijonnaise âgée de 33 ans, lui reprochant une tenue vestimentaire trop légère, à savoir un décolleté. Les deux jeunes hommes, des Afghans demandeurs d’asile habitant à Dole (Jura), ont insulté la jeune femme, tenté de la faire descendre de force en gare de Dijon et l’un des deux lui a porté des coups contre ses jambes.
La police est intervenue pour les interpeller... Ils seront convoqués au tribunal correctionnel. Publié le 25/05/2018 – Fin de citation

Commentaires lus sur un « site féministe » - citation : Il faudrait rappeler aux demandeurs d'asile qu'ils ne font pas la loi dans le pays d'accueil et que les femmes sont libres. Dans un train, elle est insultée et frappée parce qu'elle porte un décolleté. Publié par Sisyphe.org, le 29 Mai dernier

L’inquisition musulmane
Quelle naïveté de la part de ce site « féministe » qui la plupart temps prend des positions aux antipodes du féminisme universel mais relevant d’un féminisme victimiste qui en matière de phallocratie sacralisée ou autres dérives a tendance à essentialiser les hommes d’imaginer que, dès leur plus jeune âge, ce genre de types « éduqués » dans le monde musulman par leur mère et leur père dans une indicible haine du corps des femmes puissent à partir de simples explications changer leur comportement vis à vis des femmes...d’autant plus que nous sommes en France dans un pays où nos législateurs se montrent incapables d’interdire le port du voile dans l’espace public
Pour ma part je ne cesserai de rappeler qu’originaires des pays dominés par des musulmans que seuls les athées, les apostats, les femmes insoumises et les homosexuels méritent le statut de réfugiés politiques et si le dire, une fois encore, fait vociférer « nos bien pensant », c’est tant mieux, le débat public en sortira gagnant - CRAB

Suites : WALLÂDA DE CORDOUE
En 2009, j'écrivais et c'est toujours, plus que jamais, d'actualité dans notre époque où la haine de l'identité féminine passe pour une valeur culturelle respectable :
http://laicite-moderne.blogspot.com/2018/05/wallada-de-cordoue-de-et-de-lante-islam.html

Suites 2 : Politique et religion
http://laicite-moderne.blogspot.com/2018/05/politique-et-religion.html



9 commentaires:

  1. On ne peut changer la signification du voile - sans rapport avec la croyance en une divinité ou la religion il est le pire des signes de l'infériorisation des femmes ou encore le symbole de l'abaissement du statut des femmes – non seulement le voile est le porte drapeau du séparatisme, en outre il conforte ou maintien la notion d'inégalité entre femmes et d'inégalité entre femmes et hommes
    D’autre part, affirmer que l'on est à la fois pour les droits des femmes et porter ce signe ostensible ( le voile ) reconnu partout comme tel de la soumission de la femme à l'homme, mais aussi parce que les femmes sont considérées comme impudiques, ça, ce n'est servir ni sa foi ni son engagement
    On est là dans le crétinisme le plus absolu et le plus destructeur de tout ce qui nous est commun - Claude Bouvard ( CRAB )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Citation :
      Chahdortt Djavann nous montre la signification du voile dans l'islam où, rappelle-t-elle, « dès leur plus tendre enfance, les fillettes intériorisent l'idée que leur existence est une menace pour le garçon et pour l'homme ». Aussi accuse-t-elle les « midinettes du voile en France » d'encourager « à la répression de toutes les femmes qui, dans les pays musulmans, essaient d'échapper à l'emprise totalitaire du hidjab au risque de leur vie ». Parce qu'elle le considère comme un symbole de « discrimination sexuelle », il doit, conclut Chahdortt Djavann, être à ce titre interdit. « Non pas au nom de la laïcité, mais « au nom des droits de l'homme et au nom de la protection des mineurs ». Un livre à lire absolument. Fin de citation.

      Supprimer
  2. Création ou éternité
    Le féminisme universel ne connaît pas la couleur de la peau, même les chrétiens ( à quelques exception près ), c’est pas peu dire, sont d’accord avec les athées libertaires sur ce point précis
    Il ne peut y avoir de féminisme musulman car dans le monde entre les étoiles il y a du gaz, dans ce gaz il y a des molécules ( plus de 150 ) , il y a beaucoup d’eau, mais aussi pas mal d’alcool éthylique ce qui prouve que le milieu interstellaire est civilisé, ce qui nous permet de comprendre que l’univers n’est pas musulman.

    RépondreSupprimer
  3. Ne jamais oublier qu’avant d’être des religions, les religions sont des Fake news initiées dans l’Antiquité à des époques où les historiens n’étaient pas des historiens ainsi que nous contemporains l’entendons mais avant tout des amuseurs publics.

    RépondreSupprimer
  4. Favoriser le communautarisme et la venue de migrants ne sert pas la France, mais sert les intérêts d’une partie du patronat qui à besoin d’une main d’œuvre pas chère.

    RépondreSupprimer
  5. Sexisme musulman indécrottable : A l’issue de la réunion annuelle de l’Association internationale du transport aérien (IATA), Akbar Al-Baker a déclaré que sa compagnie devait « être dirigée par un homme, parce que c’est un poste très exigeant ».

    RépondreSupprimer
  6. L'islam générera le terrorisme et l’inégalité femmes-hommes aussi longtemps qu’il n’existera pas une relation privée entre le musulman et son Dieu, et non pas une relation de groupe comme c’est le cas de nos jours.

    RépondreSupprimer

  7. Annette Félix J'ai relevé dans cet article un commentaire que je trouve intéressant :: "L'islam générera le terrorisme et l’inégalité femmes-hommes aussi longtemps qu’il n’existera pas une relation privée entre le musulman et Dieu, et non pas une relation de groupe comme c’est le cas de nos jours. " (CRAB 6 juin). J'avais envie de répondre ( mais non membre de ce blog, pas possible) et de poser une question : N'est-ce pas ce que souhaite ou cherche à faire Abdennour Bidar, ce semi-Auvergnat qui, pour moi, réagit comme l'ont fait certains héritiers d'une partie des protestants du temps de la Réforme ? euh... pas tous car certains ont été très rigoristes, ce qui n'est pas le cas d'Abdennour Bidar.
    Un peu hors de propos, je vous l'accorde...
    Gérer
    J’aimeAfficher plus de réactions
    · Répondre · 10 h

    Claude Bouvard Annette Félix C'est ce que fait, en effet, Abdennour Bidar - mais c'est aussi ce que disent de nombreuses femmes arabes ou iraniennes non-croyantes ou croyantes. Ça s'appelle séculariser ou rechercher à séculariser les milieux ou régions du monde dominées par des musulmans. Ce qui revient à considérer les textes comme des documents historiques ( parfaitement critiquables ) et non comme des révélations, avec par dessus le marché l'interdiction de les critiquer, ce qui interdit tout jugement personnel. ( donc, pas de ''moi'' pas de ''je'' au profit d'un ''nous'' des plus désastreux.)
    Gérer
    J’aimeAfficher plus de réactions
    · Répondre ·

    RépondreSupprimer
  8. Annette Félix Claude Bouvard Je suis historienne et j'aime beaucoup vos précisions. Merci beaucoup pour votre commentaire fort éclairant et qui me conforte dans la nécessité de pouvoir critiquer lesdits textes. Ce qui - pour moi - nous rapproche donc de la "vision" de certains protestants, sans dogme. Et bravo pour ces femmes iraniennes ou arabes - chez les dits "Amazighs aussi et j'en connais pas mal. C'est - pour moi - une approche de libres-penseurs. que j'ai souvent constatée chez ces derniers, femmes aussi.
    Gérer
    J’aime
     · Répondre · 

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.