mercredi 26 juin 2019

Assauts théocratiques contre la liberté des femmes à être



Citation.
« Opération burkini » à Grenoble: Schiappa dénonce une « revendication communautaire »
… l’«opération burkini» de Grenoble (Isère) a été dénoncée par une partie de la classe politique. Marlène Schiappa s’est à son tour élevée contre «une forme de demande, de revendication communautaire», mardi dans Le Dauphiné, deux jours après la nouvelle baignade militante d’une dizaine de femmes en burkini dans une piscine municipale. Soutenues par l’association Alliance citoyenne, ces femmes ont revendiqué le droit de se baigner avec ce maillot de bain couvrant, destiné à des musulmanes et interdit par le règlement des piscines. Elles ont écopé d’une amende de 35 euros. Source Le Figaro

35 euros, c’est un peu léger, ces gens là sont indécrottables, lesquels ne céderont qu’à la force.
Sur un plan plus général, en France depuis de nombreuses décennies prédominent les raisons objectives d’hygiènes et/ou de sécurité – n’est donc autorisé pour le bain dans une piscine le bikini pour les hommes et les femmes.

Toujours avoir à l’esprit que les accoutrements islamistes n’ont pas le moindre rapport avec la croyance dans une divinité*1 mais un rapport certains avec la haine des femmes - que le souci des militants politiques islamistes ( femmes et hommes ) est double : en premier lieu, c’est d’effacer l’identité féminine en couvrant entièrement le corps des femmes, puis d’obtenir d’un maximum de femmes de ne pas travailler pour se consacrer à la reproduction, ainsi pour la plupart réduites aux taches domestiques de la maison avec pour mission l’endoctrinement des enfants, dès leur plus jeune âge, dans la religion.
*1 – infantile et grotesque d’imaginer qu’un dieu s’occuperait de ce qui se trouve dans votre réfrigérateur ou votre penderie.
CRAB

Accompagnateurs des sorties scolaires - Mai 2019
Signes religieux lors des sorties scolaires : « Ces parents accompagnent une classe, pas leur enfant ». Suite :

Suite 2 :

Suite 3 : Edwy Plenel - un cas de genre

Suite 4 : Tariq Plenel - son alter ego Edwy Ramadan et les autres

8 commentaires:

  1. L’enfoulardement des femmes n'est pas un problème de laïcité, il s'agit ici de déconstruire une idéologie dont la substance essentielle consiste à nier l'identité féminine pour donner à voir, plus particulièrement aux enfants une image de femme hyper chosifiée, hyper sexualisée, puis de donner une image négative de grande tentatrice des plus perverses de la femme non-enfoulardée, ce qui justifierait un droit à violer.

    RépondreSupprimer
  2. Et en guise de contre-manifestation, un collectif de Grenoblois appelait à se baigner "à poil" dans la piscine Jean-Bron ce dimanche, pour "lutter contre l'Islam radical". Finalement, l'opération n'a réuni que quelques personnes devant l'entrée de la piscine (toutes bien habillées). Mais ces deux annonces étaient prises au sérieux par la municipalité. C'est une bonne méthode pour dissuader la voyoucratie islamiste - ça a fonctionné, puisque que les islamistes ont renoncé à remettre ça ce dimanche, ils sont restés devant la piscine à l'extérieur... Bravo à ces grenoblois conscients qu'il faut en finir avec ces groupes toxiques puisque les pouvoirs publics ne font rien de concret pour faire cesser les agissements d'individus, lesquels n'ont pas d'autre objectif que de promouvoir avec l'enfoulardement et le burkini un accoutrement dont la fonction est de faire oublier à l'ensemble des populations de notre pays l'identité féminine.

    RépondreSupprimer
  3. On ne pas défendre des femmes enfoulardées ni accoutrées d’un burkini quand on sait qu'elles voilent leurs fillettes.

    RépondreSupprimer
  4. Ne jamais perdre de vue que les religions sont des Fake news d'un autre temps, ô combien lointain. CRAB
    .
    " Dieu ne s’est pas créé lui-même, il est le fils de l’orgueil humain. Dieu nie le monde, et moi je nie Dieu ! " - Albert CAMUS

    RépondreSupprimer
  5. Dans toute l'histoire de la vie spirituelle de l'humanité, l'invention du monothéisme est la racine du pire des sectarismes.CRAB
    .
    Le « vivre ensemble », c’est la loi de la jungle. Les animaux vivent ensemble dans la jungle. Michel Onfray.
    .
    Lucrèce dans l'antiquité s'adressait aux femmes et aux hommes : - Cit : " La piété, ce n'est point se montrer à tout instant, couvert d'un voile et tourné vers une pierre, et s'approcher de tous les autels; ce n'est point se pencher jusqu'à terre en se prosternant, et tenir la paume de ses mains ouvertes en face des sanctuaires divins; ce n'est point inonder les autels du sang des animaux, ou lier sans cesse des voeux à d'autres voeux; mais c'est plutôt pouvoir tout regarder d'un esprit que rien ne trouble " – Lucrèce, V, 1198-1203 - ( premier siècle avant notre ère )
    .
    Cela sous-entend ou nous dit clairement que la spiritualité, c'est la vie de la conscience et qu'une religion sans conscience n'est que ruine de la psyché ( l'âme ).
    .

    RépondreSupprimer
  6. La mort est absence de sensation, nous avons une deuxième vie quand nous comprenons qu’on n’en n’a qu’une.
    .
    La réalité-réelle me va très bien, laquelle me permet d'autant plus facilement et avantageusement de rester debout, je n'ai nul besoin ni de prier, ni de demander à un dieu d'intercéder en ma faveur vu que si je fais bien ou mal, je ne serai ni récompensé ni puni puisque la mort est absence de sensation.

    RépondreSupprimer
  7. L'enfoulardement des fillettes, c'est de la maltraitance intellectuelle des enfants.
    On ne peux pas défendre des femmes enfoulardées ni accoutrées d’un burkini quand on sait qu'elles voilent leurs fillettes.
    .
    D’autre part, citation :
    «Ces femmes voilées à qui on interdit d’étudier, travailler, de s’amuser, accompagner même leurs gamins dans les sorties scolaires etc.» Zakia Meziani
    .
    Comble de la duplicité, ces femmes n’accompagnent pas leurs enfants, mais une classe. Dans le cadre des sorties pédagogique de l'école, selon le DROIT (nous sommes dans État de droit ) elles ne sont pas des usagers mais des accompagnatrices exécutantes du service public.
    .
    .
    Le respect de la laïcité est hors sujet, l’enfoulardement ou le port du burqini par des musulmanes n’a rien à voir avec la religion, ce n’est rien d’autre qu’un manque de pudeur, c’est à dire un manque de retenue ou de discrétion, lequel caractérise les mentalités islamistes.

    RépondreSupprimer
  8. Il convient de faire respecter le règlement sanitaire contraignant les femmes et les hommes en vigueur, depuis plus de trente ans, dans toutes les piscines de France.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.