vendredi 19 juin 2020

LOI AVIA – SUITE


LIMINAIRE
Je hais cet accidentel repentir que l'âge apporte.
Michel de Montaigne

A viser le Paradis, on manque la Terre. La synagogue, le temple, l'église ou la mosquée, tous endroits où l'intelligence se porte mal et où l'on préfère depuis des siècles l'obéissance aux dogmes et la soumission à la Loi - donc à ceux qui se prétendent les élus, les envoyés et la parole de Dieu.
Michel Onfray, Traité d'athéologie

LA LIBERTÉ D’EXPRESSION
Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul.
Michel de Montaigne

Au nom de la lutte contre la haine sur Internet, Nicole Belloubet ministre de la Justice entendait faire sortir les délits d’injure et de diffamation de la loi de 1881 – l’histoire retiendra que ce fut Avia qui s’y cassa les dents, désormais elle n’aura plus le loisir de mordre, comme bon lui semble, les chauffeurs de taxi.

L’irrévérence à la française
En 2007, après l’audience historique de la chambre correctionnelle du Palais de justice de Paris, ces bornes, celles du droit et de la loi, les associations musulmanes qui escomptaient faire condamner Charlie Hebdo, en pure perte, puisque que la Cour confirma le principe inaliénable, celui de la liberté d’expression ;
en résumé, la Cour ne pouvait pas, en effet, ne pas tenir compte du lien entre terrorisme et religion, puisque les terroristes eux-mêmes font le lien.

Cependant en 2020, c’était sans compter sur la duplicité de la susnommé Avia membre du gouvernement Macron, laquelle sous le couvert de " incitation à la haine " espérait sans le dire explicitement « rendre obligatoire d’aimer tout ou n’importe quoi », en fait, elle espérait limiter la critique des religions ou des cultures de haut niveau sexiste ( voire plus ) portant atteintes à la dignité humaine.

Menaces de morts est un élément de droit, incitation à la haine n’est pas un élément de droit puisque la haine est purement subjective – par exemple je hais le nazisme, les nazies - autre exemple, je hais tous ces gens qui pratiquent la mutilation génitales des fillettes, ect...ect.

Hier, ce fut une nouvelle victoire pour la liberté de la pensée et le droit de l’exprimer publiquement.

Adoptée le 13 mai dernier par l’Assemblée nationale, cette loi portée par la députée LREM de Paris Laetitia Avia devait entrer en application au 1er juillet, mais elle est désormais privée d’une très grande partie de sa substance.
Ici, je rappelle que " la France insoumise " de Mélenchon ( grand admirateur de Lénine et de Robespierre, et repris de Justice ) avait lâchement choisie de s’abstenir lors du vote à l’Assemblée Nationale, sans doute pour ne pas contrarier une clientèle musulmane qui comptait beaucoup sur cette loi...

Pas de chance pour les ennemis de la culture française et de la loi commune de la République, le Conseil constitutionnel a largement censuré la proposition de loi contre la haine en ligne, portée par la députée LREM de Paris Laetitia Avia.

La loi Avia attentatoire à la liberté d’expression, première loi soviétique française est désormais reléguée par le Conseil Constitutionnel dans les poubelles de l’histoire d’un mode de gouvernance jacobin en fin de cycle.

Les Sages ont jugé que certaines dispositions étaient « attentatoires à la liberté d’expression et de communication ».
.../..
Source 20minutes

SUITE - AVIA20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.