lundi 24 septembre 2012

Christine et ses copines


Marie-Olympe-de-Gouges




Place du Trocadéro, par-vice de forme
Samedi dernier à Paris, une cinquantaine de personnes "qui ne respectaient pas les interdictions" ont été interpellées et rapidement relâchées après vérification de leur identité, a précisé la préfecture de police

50 personnes " qui ne respectaient pas les interdictions " ont été interpellées et rapidement relâchées après vérification de leur identité, a précisé la préfecture de police

L'une de ces femmes voilées, qui était assise autour de la place, a crié " J'emmerde la laïcité ", avant d'être interpellée par des policiers en civil sous le regard des passants et des journalistes - Source RTL.fr

Pakistan
« les lois sur le blasphème » sont considérées comme « très problématiques », et cependant « deux hommes » ont été « assassinés pour les avoir dénoncées » 

La laïcité c'est la liberté de ne pas croire ou de croire
Toutes les options spirituelles des incroyants et des croyants doivent-être traitées sur un pied d'égalité

Où est l'équité ?
Dans un système qui impose la neutralité laïque, dans les médias, quelque soit le choix du support, aucune discrimination n'autorise de viser une religion plus qu'une autre ni de négliger la parole des incroyants

[ Hors la parole des incroyants est rarement respecté puisque l'État, ai-je souvent écrit, finance en partie des écoles confessionnelles, la télévision publique consacre une matinée d'antenne aux religions le dimanche sans prévoir en contrepartie la même disposition pour '' présenter '' les philosophies non matérialistes de la volonté de dominations, c'est à dire les options spirituelles ou éthiques des incroyants ]

Marée basse à la Baule
Il est clair que Marine Le Pen ne défend pas la laïcité sinon elle ne confondrait pas la Kippa, qui est un signe religieux et les voiles islamiques symboles de l'assujettissement émanant de la volonté des extrémistes musulmans d'utiliser le monothéisme pour sacraliser le patriarcat, les voiles sont des marqueurs de la discrimination sexuelle sans le moindre rapport avec la croyance dans une divinité quelle quelle soit

[ Apparté :
L'immigration est un problème sans rapport avec la laïcité - trop de chômeurs et de précaires dans notre pays – stopper l'immigration est une priorité aussi longtemps que cela sera nécessaire - '' on '' n'ajoute pas de la pauvreté à la pauvreté ]

'' Solidarité féminine ''
Christine Boutin, anti-IVG, grande homophobe devant son dieu, soumise au Vatican et certains des évêques, devrait prendre contact avec sa jumelle spirituelle musulmane, '' une petite futée '' qui Place du Trocadéro hurlait : " J'emmerde la laïcité "

Christine Boutin sans grande inspiration, excepté pour annoncer que '' dieu sauvera l'Europe '', n'aura sut rien faire de mieux de sa vie que de passer son temps à combattre la cause des femmes et des homosexuels, et dans un pays où l'on place les lois civiles au-dessus des idéologies ou moraline religieuse, aura en outre créé un parti religieux

Un parti, fort heureusement sans lendemain, ne représentant que quelques voix égarées dans les méandres de la moraline du monothéisme

Pilier des monothéismes
Une moraline, une construction sans fondement de la division le l'être humain en deux parties, de surcroît bricolées asymétriques
Bien que la notion de la séparation de l'âme et de corps n'ait pas d'autre existence que confinée dans l'imaginaire des croyants, dans l'idéologie religieuse l'une des deux parties définit le '' corps coupable '', se traduit plus particulièrement par la détestation des '' belles femmes '', pour d'ailleurs aussitôt qualifier toutes les femmes d'ignobles séductrices, à partir de cette affabulation poser en principe et pour toute règle d'or le déni sacralisé de la nature ou des natures d'humains

'' Femmes de « petite vertu » [ ! ? ]
Christine et ses copines spirituelles ont-elles jamais eu un mot pour condamner les assassinats et les emprisonnements d'incroyants au nom du dieu chrétien et plus encore dans l'actualité au nom du dieu musulman ?

Non ! Il ne leur vient pas à l'idée que ni l'Occident, ni plus particulièrement l'Amérique n'est pas comptable d'un film produit par un copte égyptien

Ceci dit, quand bien même ce copte à de bonne raisons pour dénoncer les dictatures islamiques, les discriminations quotidienne que ne cessent de subir les coptes d'Égypte, ce que dans cette affaire nos médias bien intentionnés s'empressent d'oublier pour ne retenir que l'aspect injurieux de cette réalisation [ ...que je n'ai toujours pas visionné à ce jour ]

'' dans le meilleure des cas '', ce film, peu importe qu'il soit ou non de bonne facture, il entre dans le cadre d'une guerre des mots inter-confessionnelle qui empoisonne l'humanité depuis l'invention de l'intolérante idéologie monothéiste
Puis, que de crimes au nom d'Allah, un dieu tellement si bon qu'il a généré des fanatiques, des terroristes et la sharia...

En matière d'irresponsabilité
Ce qui est irresponsable c'est d'assassiner des personnes pour contester des points de vue sur la religion plus ou moins critique, voire en opposition d'idées, l'état actuel de l'endoctrinement de ces populations facile à manipuler montre que les musulmans, comme ont su le faire les croyants d'autres confessions, sont loin d'avoir fait leur révolution individuelle et c'est bien là le fond du problème
Une des conséquences, les risques que font courir à l'échelle de la planète les rentiers du pétrole qui finance les groupes ou partis islamistes
Experts dans l'exercice de la manipulation, ils savent pertinemment que pour maintenir le principe du califat contre les envies de démocratie des populations passe par le clonage des esprits dans la religion

[ les polythéistes dont les dieux étaient au plus près de la nature, adoptaient tout dieu dernier arrivé comme une contribution à l'imaginaire collectif, ce dont est incapable l'intolérant monothéisme '' il n'y a de dieu que dieu'', vous savez la suite...]

Le dérangeant droit de penser
Christine Boutin et autres, ce qui ne manque pas de sel, entendent poursuivre Charlie Hebdo en Justice pour, disent-ils, ( avec leur tanks et leurs kalachnikovs ), ont '' mise en danger de la vie d'autrui ''

La réalité de cette démarche a pour fond '' ne touche pas aux religions '' - car elles seules sont qualifiées pour dire comment doivent se comporter les femmes, mais aussi comment en finir avec les incroyants et traquer les homosexuels

Les caricatures de Charlie hebdo s'inscrivent dans un schéma de libre pensée et d'une attitude, d'un positionnement incontestablement laïciste vis à vis des religions et non l'expression dogmatique d'une idéologie de substitution

Une stérile et fausse « vertu »
Rappelons à Christine et ses copines, ceci : Contre les religions, les femmes, celles parmi les femmes qui refusent de se soumettre savent que la maison, si d'autant plus cette maison est belle et confortable, est un des meilleurs moyens de tenir enfermer, captives sous la dépendance financière des hommes
Sous-servitude idéologique, ces femmes ont adopté sans discuter les valeurs masculines négatives et guerrières...

Fixée dans une telle dépendance, captives au point de refuser regarder au-delà des limites de la cage dont Christine et ses copines concourent à tenir la porte fortement cadenassée – quand ce n'est pas, de leur part, carrément ignorer toutes les législations civiles, pénales, coutumières qui subordonnent les droits des femmes à ceux des hommes [ notamment le Code de la famille en Algérie ( code dit de l'infamie), le « Code de statut personnel » en Tunisie, avec la charia...

Apprendre la différence entre le savoir et l'opinion
Les philosophes vont vite, certes, c'est leur savoir-faire de poser les bonnes questions, la majorité dans une population finit toujours par rattraper les philosophes, pendant que les élus, bien des personnalités civiles, les gouvernements traînent les pieds et trop souvent comme Christine et ses copines se retranchent dans un conservatisme des mœurs en zone basse et sans lumières de la civilisation

L'éthique
Contre les religions, les femmes émancipées, combatives et altruistes ne se privent pas d'affirmer leurs sexualités, dans tous les cas d'imposer de disposer librement de leurs corps, de se hisser à des postes de responsabilités [ Voilà dit, pour le principal ]

La femme lutte contre elle-même et les autres, mais de quelle femme s'agit-il ?
Eh bien de Christine, Marine Le Pen, activistes respectueuses des règles régissant le cadre phallocrate qui les ont portées à la tête de leurs partis respectifs, font illusions, n'en restent pas moins des avatars, ne mesurent pas la conséquence de leurs actes nocifs envers les autres femmes, car sur le fond toutes deux sont anti-laïque et anti-féministe quoiqu'elles en disent, complices, objectivement aidées par la musulmane du Trocadéro sont toutes trois le porte flambeau du pire des fléaux que puisse connaître l'humanité : le patriarcat - Crab 23 Septembre 2012

Notes :
« Il est douloureux de le dire : dans la civilisation actuelle, il y a une esclave. La loi a des euphémismes : ce que j’appelle une esclave, elle l’appelle une mineure ; cette mineure selon la loi, cette esclave selon la réalité, c’est la femme.
L’homme a chargé inégalement les deux plateaux du Code, dont l’équilibre importe à la conscience humaine ; l’homme a fait verser tous les droits de son côté et tous les devoirs du côté de la femme » Extrait de '' La femme '' Lettre adressée le 8 Juin 1872 à M. Léon Richer par Victor Hugo


Suite :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.