dimanche 4 mars 2018

Néo-paternalisme


Démon, femme japonaise

Liminaire
... il y a un temps autre que le temps de l’histoire, un temps réel, sacral, qui est celui des événements du monde invisible dont l’âme est le « lieu »... l’intériorisation du sens marque un revirement du temps. - H. Corbin

Réponses aux lecteurs : F.......e - C.......n - B....l

Les femmes ne sont pas des victimes. Élisabeth Badinter - Fatiha Agag-Boudjahlat

Lu sur le site Sisyphe :
" Réseaux sociaux :
en France, la haine aime à se déverser sur les femmes. " – Fin de citation

" – Cette expression " ...aime à se déverser sur les femmes ", caractérise le féminisme victimiste entendant parler au nom de toutes les femmes et qui est au féminisme universel ce qu’une théocratie est à une démocratie laïque.

Solaires
Oui, sur mes blogs, c’est vrai, souvent je cite Élisabeth Badinter, mais encore plus souvent des femmes arabes ou iraniennes
Cependant pour vous répondre sur le fond '' Élisabeth Badinter sait faire la différence avec le féminisme victimiste ( doloriste ) et le féminisme universel lequel ne connaît pas la couleur de la peau. ''
Il n’y a pas de masculinité universelle, mais de multiples masculinités, comme il existe de multiples féminités. - Quand aux patriarcats sacralisés par la religion, hélas, ce sont majoritairement des femmes qui se chargent de le transmettre aux enfants, notamment dans les milieux musulmans plus qu'ailleurs

Néo-paternalisme - « Les hommes et nous » -
Oscars 2018 : dans le monde des parfaits, des incroyables et des merveilleux pas de ruban blanc pour les hommes victimes de violences conjugales mortelles ou morales
Dans notre pays on ne tue pas une femme parce qu'elle est une femme, confondre des faits inhérents à la condition humaine pour les apparenter à un féminicide est tout simplement grotesque * - il me paraît utile, une fois de plus, de rappeler qu’en 2016, 126 femmes ont été tuées par leur « compagnon » ou leur ex et 34 hommes l’ont été par leur « compagne » - - et d’insister sur le fait que si 126 femmes ont-été tuées, 44 des auteurs de crimes se sont aussitôt donné la mort - - il ne s’agit pas, ici, de féminicide mais du bien triste bilan de la face peu reluisante de la condition humaine.
* : le féminicide n’est pas culturel dans notre pays - parce qu’elles sont des femmes deux femmes ont été assassinées par un terroriste musulman Gare Saint-Charles à Marseille, c’est, dans notre pays, le seul cas de féminicide

Viols - le corps est coupable parce qu’il parle avant le verbe
Vous me dites qu’Élisabeth Badinter soutient le bien fondé de l’expression " la honte doit ou change de camp ", bien sûr, mais c’est du « camp des violeurs » et des harceleurs sexuels dont elle parle, parce que ce camp, ces hommes se croient tout permis, pratiquent l’abus de pouvoir car ils imaginent, intègrent que le corps de la « tentatrice dénuée d’âme », créature du diable est à leur disposition, qu’ils ont le droit de s’en emparer, mais Élisabeth Badinter ne parle pas de l’ensemble des hommes vus comme un bloc monolithique de violeurs en puissance

La femme ou les femmes des origines fautives et prédatrices depuis toujours, femmes coupables aux yeux de ceux parmi les plus troublés qui n’ont pas réussi à se débarrasser l’esprit de toutes ces insipidités que véhiculent les religions ou certains mythes non critiqués qu’enfants leurs platoniciens de parents ou par le biais de certains aspects de l’éducation nationale leur ont mis dans la tête
Pour ma part, je récuse l’idée même d’appartenance à un camp - je m’appartiens - sans religion c’est en tant que citoyen d’un pays démocratique laïque que je condamne sans réserve le crime de viol et toutes les idéologies patriarcales sacralisées qui concourent à faire de certains parmi les hommes des violeurs.
Je ne peux que souligner une fois de plus que l’on a introduit le fait religieux à l’école sans en contrepartie enseigner le fait athée*, mais au regard de cette propagande patriarcale, j’observe l’incroyable, l’assourdissant silence de « nos féministes victimistes » - Faut-il en déduire que l’abêtissement du statut des femmes, la reproduction et la permanence de nombreux viols, sans compter les mariages forcés et l’excision « feront longtemps encore les plus belles heures » de notre société ?
* - Enseigner le fait athée à l'école en contrepartie du fait religieux, c'est respecter les 63% de nos compatriotes qui sont sans religions et qui n'ont nul besoin de se référer à des textes infantilisant pour savoir comment se comporter

La fête du clitoris ou comment ne pas sombrer dans le puritanisme répressif
Contre les ablationistes du clitoris externe ( excision, une barbarie soutenue entre autres malveillances à l’endroit des femmes par Tarik Ramadan ), au-dessus des morales mortifère dictées non par la sollicitude mais par l’impuissance, dont le voilement, la recommandation d’être pudique, de cacher son corps ou son visage – mais aussi bien au-delà du féminisme victimiste, qui sait mieux que Messaline que la mort est-absence de sensation, elle qui n’a pas réussi à se suicider - l’impératrice des sens - la femme, « la petite louve » qui aimait les-hommes – oui, qui savait mieux que Messaline que le clitoris est une arme de construction massive et de confiance en soi car l’apprentissage du plaisir est une libération contre l’impuissance, la rancœur et le patriarcat, il est un organe de civilisation ?
Ceci dit, il est parfaitement inutile de demander un jour férié pour le clitoris, ça marche toujours, même au-delà de jours ouvrables *1 - CRAB

Citation : Messaline mourra de ne pas-être la femme d’un seul homme… les polissonnes sont des femmes libres et audacieuses qui, en dépit du péril dans une société machiste, osent tout ! - Pierre Lunel * 2

*1 :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html

* 2 :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/09/messaline.html

3 -
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/la-pudeur.html

4 -
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/le-feminisme-heureux.html



4 commentaires:

  1. Dans un pays dominé et dirigé par des barbares, j’aimerais connaître le point de vue des féministes victimistes ( doloristes ) qui aiment parler au nom de toutes les femmes – Suite :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/03/linquisition-musulmane-suite.html

    RépondreSupprimer
  2. Oscars 2018 : Une observation bien venue, aux antipodes de l’idéologie des féministes victimistes ( doloriste ) - « Je trouve horrible que la bête se transforme en prince, car l'essence de l'amour ce n'est pas de changer l'autre mais de l'accepter comme il est » - Guillermo Del Toro

    RépondreSupprimer
  3. La fonction majeure de la pensée critique athée indissociable du féminisme universel est d’entraver le clonage des esprits par la religion ou la pudibonderie sans frontière

    RépondreSupprimer
  4. N’en déplaise à certains l’ensemble des libertés individuelles ( dont les droits des femmes ) ont toutes été obtenues contre les religions monothéistes.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.