vendredi 2 octobre 2020

CE QU’UN PRÉSIDENT AURAIT DÛ DIRE

 

SÉPARATISME

À l’école laïque, sans enseigner Démocrite, Lucrèce, La Boétie, Jean Meslier, Darwin... en contrepartie de l’enseignement du fait religieux, et prétendre lutter contre le séparatisme musulman tient d’une plaisanterie de mauvais goût compte tenu de la gravité des assauts théocratiques engagés par les islamistes contre la République.


Un Président ne peut pas dire " La Laïcité, c’est le droit de croire ou de ne pas croire ", sans instituer à l’école de la République l’enseignement philosophique correspondant au " droit de ne pas croire ".

On élève ne peut devenir, un jour, un citoyen sans exclure les mythes religieux ou les tenir pour ce qu’ils sont, des fables ;

prioritairement aider les élèves à prendre conscience que la vie n’a pas de sens, alors, il convient de leur donner le goût des connaissances afin qu’ils puissent jouir des découvertes scientifiques ;

le ton de l’humilité du chercheur doit primer sur les « vérités » intra-familiale, lesquelles sont assénées aux enfants bien souvent au quotidien, si l’on veut vraiment leur permettre de donner un sens à leur vie personnelle.

Pour en finir avec les bouffées délirantes des platoniciens, ne pas manquer de conseiller dans le cadre de la formation des enseignants la lecture de l’édifiant et immense livre des livres, le " De rerum natura " du poète philosophe latin Lucrèce.

( 1er siècle avant l’ère commune )


Les Valeurs de la France.

1. Rire de tout

2. Jouir sans se nuire ni nuire à autrui

3. La laïcité sans adjectif ajouté

4.L’égalité femmes-hommes

5.En France, nul ne retient ceux qui n’aiment pas la culture française.


Service public et Sorties scolairesL’intérêt des enfants doit primer sur les convictions privées d’une enfoulardée, laquelle affecte de ne pas saisir l’importance de la neutralité qui doit naturellement s’imposer à une accompagnatrice lors des sorties scolaires organisées par le service public.

SUITE

http://laicite-moderne.blogspot.com/2019/05/accompagnateurs-des-sorties-scolaires.html

https://laicite-moderne.blogspot.com/2018/01/accompagnateurs-des-sorties-scolaires.html

CRAB


Libellés

Caroline_de_Haas, Caroline_Fourest, Changelejeu, Chapelle-Pajol, Danièle_Obono, Élisabeth_Badinter, Rokhaya_Diallo, Virginie_Despentes,5e_république, Adama_Traoré, Albert_Camus, Charlie_hebdo, Edwy_Plenel, inquisition_musulmane, ouistiti-moustachu


Rappel

Ce blog, bien que j’en ai contesté la décision, est toujours depuis mi-Août bloqué par facebook sur Facebook à la demande personnes non nommées.


2 commentaires:

  1. Une lectrice me demande : " Qu’est-ce qui, selon-vous, différencie Christine Kelly de Rokhaya Diallo ? "
    .
    La première est journaliste, la deuxième a trouvé sa carte de journaliste dans une pochette sans surprise phallocrate et raciste.
    .
    [ J’ajoute C. Autain jumelle de Rhokaya]

    RépondreSupprimer
  2. Fracture sur la loi de 2004 sur les signes religieux

    Ce sondage livre une série d'enseignements éclairants, parfois revigorants, d'autres fois alarmants. S'agissant des principales lois laïques, force est de constater qu'elles sont massivement approuvées par la population : la loi de 1905 trouve 88 % de sondés favorables, celle de 2004 (interdisant les signes religieux à l'école publique) 85 %, et celle de 2010 (interdisant le port du voile intégral) 88 %. Les musulmans, plus sceptiques, sont majoritairement opposés (56 %) à la loi de 2004, souvent accusée d'être “islamophobe“ par les activistes islamistes et leurs alliés objectifs. Une dichotomie qui sera plus spectaculaire sur d'autres thèmes. S'ils sont 87 % à approuver la loi de 1905, 37 % déclarent vouloir en assouplir certains aspects. Les récentes propositions émanant de la droite ont également été testées par l'Ifop, et recueillent l'assentiment d'une large majorité de sondés, comme l’instauration de cours sur les valeurs de la République et la laïcité qui seraient sanctionnés par une épreuve obligatoire au brevet des collèges (82 % d'approbation) ou la mise en place d’une épreuve de laïcité pour les candidats à un concours d'enseignant (81 %).

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.