samedi 2 octobre 2021

LES NÉO-RACISTES

SIMULACRE

Ce qui n'a que l'apparence (de ce qu'il prétend être).

L’indifférence à la mort nous la devons au romain, mille fois nous avons de ne pas vouloir d’une vie de souffrances et si avons raison de congédier les simulacres ou bien plus encore de ne pas vouloir engluer les ailes de notre liberté dans l’obscur désir mimétique du désir de l’autre.


Mosaïque romaine

.

LA MIRE

Dans les années 70 du siècle dernier beaucoup d’entre-nous faisait observer que les antiraciste d’aujourd’hui seraient les racistes de demain - cela débuta par un déplacement de l’antiracisme opéré par le MRAP qui au début des années 2000 déplacera la notion de racisme sur le plan culturel.

.

COMMENT SE MANIFESTE LA HAINE DE LA FRANCE

La majorité de nos compatriotes ont parfaitement compris ce qui fait le propre de la doxa des nouveaux racistes :

1. violences policières, dans la bouche des néo-racistes signifie outrageusement présence d’un racisme systémique de la police française.

2. Servir la Nation dans la police , c’est se voir accusé d’arabe ou de noir de service ou encore de négresse de maison, de traître à sa communauté - et j’en passe.

3. Le blanc décrété par nature raciste ne peut qu’être raciste - ceux qui n’adhèrent pas à cette définition sont des bounty, c’est-à dire des personnes de couleur noir ou caramel de peau mais blanc à l’intérieur, une sorte de mise à disposition dont la finalité est de leur imposer de vivre exclusivement sous le regard du clan – soit les assigner à résidence identitaires.

4. Les néo-féministes thanatophiliques aux antipodes du féminisme de conquête universel* ( *. ligne Badinter ou Brigitte Bardot ) qui ne disent mots lors de viols commis par des individus qui n’acceptent pas la culture française ou les mœurs de la France – pire certaines de ces néo-féministes justifient le viol de femmes blanches en décrétant que le violeur ne fait que rendre justice à sa race.

Un néo-féminisme d’une lâcheté sans égale dont le silence assourdissant assombri l’atmosphère culturelle de notre pays polluée par les idéaux islamistes quand une jeune femme au gré de sa pulsion de vie, éprise de liberté voulant en France vivre à la française se fait assassinée par ses proches – sans jamais voir ces cohortes « féministes » de boudoirs parisiens se battre avec efficacité contre l’excision des fillettes...etc...

Ajoutons toutes les tentatives par ces dames Procureurs ( sans es à la fin ) de détruire notre culture en tentant de remplacer notre sublime langue maternelle par l’écriture inclusive dont le bégayer (*A) efface le phrasé musical et poétique, rythmé sous le prétexte d’abolir la domination du mâle blanc, si j’ose dire « sur toutes les autres espèces ».

* A.

Je me plais à imaginer en exercice une soprano colorature...heureusement la sororité n’est qu’un mythe, une invention, cette fois phallocrate dont use abondamment tous les courants politico-religieux malveillants à l’encontre des femmes éprises de liberté – donc ennemis de la France.

.

Comme de bien entendu, sont bien silencieuses sur la sacralisation de la phallocratie par la religion musulmane ces dames inquisitrices hyper-fanatisées des boudoirs parisiens animées par une indestructible pulsion de mort qui leur colle à la peau. CQFD

.

LES NOUVEAUX RACISTES ET LEURS MANIFESTATIONS

Ces nouveaux racistes ne pourraient exister aussi tapageusement sans le silence assourdissant des médias sous-soumissions au Wokisme, à la Culture de l’effacement, à l’intersectionnelle, aux décoloniaux, aux racisés, au néo-féminisme thanatophilique, autant de mouvements minoritaires qui assignent à résidence clanique au nom d’un hystérisé différentialisme.

.

REVENIR AUX FONDAMENTAUX

Dans la deuxième moitié des années cinquante, notre instituteur qui n’étaient pas un prof des écoles genré " moraline deux points zéro ", nous enseignait l’histoire de la France sans jamais faire culpabiliser les enfants que nous étions ALORS, comment s’y prenait-il ?

C’est tout simple, le matin écrit sur le coté gauche au plus haut du lumineux tableau noir, nous pouvions lire, MORALE : suivait une citation, la plupart du temps de Sénèque, de Marc Aurèle, de Cicéron, de La Fontaine, de Victor Hugo, de La Boétie, de Montaigne ou de Condorcet, etc...

TU ÉTAIS LE DERNIER, TU SERAS LE PREMIER

L’instituteur ou l’institutrice donnait une explication de texte contextualisée et nous étions, avant de suivre le premier cours, tenu d’écrire la citation du jour sur notre cahier à petits carreaux et de la mémoriser, sinon c’était le bonnet d’âne assuré avec en prime une heure au coin bien méritée.

L’enseignant qui avait le sens de la répartie et de la méritocratie républicaine savait nous rappeler que le dernier serait le premier à rester plus longtemps que les autres au chômage.

C’est facile d’imaginer que ces leçons de morales sans le moindre rapport avec les moralines deux points zéro florilèges du temps présent distillées par les minorités racistes ;

LA MORALE ainsi distillée chaque jours lors du temps scolaire, alors dans ces conditions d’apprentissages, nous étions en capacité, par nous-même de comprendre que les guerres de religions, l’esclavage ou la traite des esclaves étaient des tragédies qui marquaient en partie l’Histoire de notre si belle France.

Dans l’actualité, tout ce qui compte du gauchisme culturel ou du wokisme se mobiliserait pour hurler sur la place publique, plus particulièrement se précipiterait, comme un seul grand maître de la vérité des vérités, sur les plateaux des radios, chaînes télé, presse papiers, tous entièrement ou plus ou moins financés de concert avec des associations subventionnées avec les deniers des contribuables ;

tant et tant de médias tenus ou infiltrés par les commissaires de la pensée ou par des « humoristes » récolés à « l’humour France inter si bien pesé », pour clamer et décliner sur tous les tons, voire dafficher sur « le mur des cons » ces instituteurs autrefois hussards de la République devant leurs élèves tous vêtus d’une même blouse grise, s’ils revenaient de nos jours enseigner, n’hésiteraient à les traiter de supts du racisme anti-Taubira ( par exemple ) sans omettre de les qualifier d’islamophobes.

.

LE DIABLE RIE DE SES DIABLERIES

Les diablerie des anti-Zemmour livrées dans les médias condescendants par les idéologues classiques des gauches, des centres ou des droites plus staliniens qu’ils ne le furent jamais contre Marine Le Pen, pris de panique s’entendent à dire que cette dernière perd de l’importance dans l’opinion parce qu’elle s’est trop républicanisée - c’est à mourir de rire, qui sont-ils ces républicains bon teint, qu’ont-ils réussis d’autre que d’affaiblir en désindustrialisant notre pays et le plonger dans le chaos en soutenant de diverses manières des islamistes et l’installation de narco-islamistes dans des parties de plus en plus importantes de notre territoire ?

Ils préfèrent grossir à la loupe la paille antirépublicaine qu’ils pensent trouver dans l’œil d’un Zemmour ou d’une Marine Le Pen que la poutre anti-peuple de France effaceur de la Nation qui leur barre la vue depuis plus de 40 ans. CRAB

SUITES

1. SAVOIR SE BATTRE OU PÉRIR

Madame Bovary avait compris que l’amour est une ruse de la nature pour perpétuer l’espèce.

https://laicite-moderne.blogspot.com/2021/09/savoir-se-battre-ou-perir.html

.

2. LE DIABLE A RETROUVÉ SA QUEUE

L’infidélité au diable sous le patronyme de Marine Le Pen, pour les wokes c’est de déplacer l’infidélité pour la réincarner en Éric Zemmour, étonnant, non !?

https://laicite-moderne.blogspot.com/2021/09/le-diable-est-il-encore-dans-les-details.html

.

3. DÉBOULONNONS LES ICÔNES DE LA CULTURE DE L’EFFACEMENT

N’achète pas un esclave sans acheter une trique.

https://laicite-moderne.blogspot.com/2021/09/deboulonnons-les-icones-de-la-culture.html

.

4. TEMPÊTE DANS LA TÊTE DES FÉMINISTES DE BOUDOIRS PARISIENS

Merci d’avance de ne pas encourager le néo-féminisme de boudoirs parisiens, bien à vous.

https://laicite-moderne.blogspot.com/2017/11/lecriture-inclusive.html

.

5. L’ÉCRITURE INCLUSIVE

...la langue est une « mémoire dont les mots sont les cicatrices.

https://laicite-moderne.blogspot.com/2017/11/lecriture-inclusive.html

.

CIVILISATIONS

SUITE 5

Une interview lumineuse de Nathalie Heinich. Un beau moment d’intelligence et de clarté.

Extrait

« L’universalisme ne nie pas qu’il existe, factuellement, des différences de statut, ni des sentiments d’appartenance à un groupe, mais il vise leur dépassement, ou leur suspension dans le contexte d’exercice de la citoyenneté. »

https://claude-bouvard-lucrece.blogspot.com/2018/09/civilisations.html




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.